Fil rouge du destin

Fil rouge 2La légende nous vient originairement de Chine, sous la dynastie Tang (618-907). Elle est tirée du recueil de contes "Xu You Guailu" de Li Fuyan (plus spécialement du conte "L'auberge des fiançailles". Cette légende est très répandue au Japon, sous le nom de Akai ito (赤い糸). 

Selon la légende, un fil rouge lierait deux êtres destinés à s'aimer, peu importe les distances et les richesses. Le lien peu être étiré ou emmêlé, jamais il ne brisera. La croyance populaire veut que ce soit du petit doigt que part le fil rouge mais rien n'est cependant précisé à la base.

Le conte original

Fil rouge 3Le viellard sous la lune et Wei Gu : Un beau soir, un jeune voyageur nommé Wei Gu de passage dans la ville de Songchen descendit dans une auberge pour la nuit. Devant l'entrée et sous le clair de lune il y rencontra un vieillard. Ce vieil homme était appuyé contre un sac en toile et consultait un livre étrange. Intrigué, Wei Gu l'interrogea, lui demandant ce qu'il y cherchait. Le vieillard lui répondit que ce livre contenait toutes les unions matrimoniales du monde. Il ajouta que le sac de toile contre lequel il était appuyé contenait des fils de soie rouge qui, une fois attachés aux pieds de deux personnes, les vouent à être époux, et ce quelle que soit la distance sociale ou géographique qui les sépare actuellement, même si leur familles sont ennemies jurées. Wei Gu lui demanda alors qui serait sa femme. Le vieillard lui répondit qu'il s'agissait de la petite fille de la marchande de légume. Pensant qu'il se moquait de lui, Wei Gu monta se coucher.

Le lendemain, curieux, Wei Gu allât tout de même jeter un coup d'œil à l'étal de la vieille marchande de légumes. Il fût vexé de voir que la jeune fille était assez laide, il la poussa alors qu'elle passait à côté de lui avant de s'éclipser, énervé et honteux.

Bien des années plus tard, il épousa une jolie jeune femme et, comme le veux la tradition, il ne découvrit son visage que le soir du mariage. Elle avait une mouche entre les deux sourcils, intrigué, Wei Gu lui demanda pourquoi. Elle lui répondit que lorsqu'elle était petite un voyou l'avait faite tomber sur le front et qu'elle en avait gardé une cicatrice. Wei Gu réalisa que c'était lui le voyou dont elle parlait et que le vieil homme avait raison. Il lui confessa son histoire, qui parvint jusqu'au préfet de Songchen. Celui-ci décida de renommer l'auberge « l'auberge des fiançailles » et le vieillard sous la lune fut rapidement connu de tous. Wei Gu et sa femme, comprenant que leur union était prédestinée, décidèrent de ne jamais se disputer.

Le fil rouge du destin dans les Mangas / Animes

Fil rouge 1 paniniOn rencontre cette légende principalement dans les romances. Les shojos "L'Attache Cœurs" de Takeuchi Mick et "Le fil rouge" de Miyasaka Kaho ou encore le drama "Akai Ito" en sont de parfait exemples. On le retrouve parfois cité dans d'autres genres mais plus brièvement : L'épisode 13 de Vision d'Escaflowne par exemple sous le titre de "Le fil rouge du destin" ou encore dans les mangas/animes xxxHolic (ou est donné par Domeki un autre sens à la légende!).

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire