L'enfer de Tomino

Le poème de Tomino fut écrit par Yomota Inuhiko, et publié dans un recueil nommé «Le coeur est comme une roche qui roule» par Saizo Yaso en 1919. Le poème raconte l'histoire de Tomino, damné pour avoir commis des actes horribles. La croyances veut que celui qui récite à haute voix le poème soit victime d'un terrible accident. Etant d'humeur charitable, je vous laisse avec les quelques vers de ce poème maudit. Aurez-vous le cran de le lire à haute voix?!

Poeme de tomino


L'enfer de Tomino

«Sa sœur ainée vomit du sang, sa petite sœur vomit du feu,
Et Tomino vomit des joyaux.
Tomino plonge seul au fond du Puits des Âmes
Enveloppé de ténèbres, où nulle fleur n’éclot.

Ne serait-ce pas sa grande sœur
Que l’on bat à coups de fouet ?
Comme tout ce vermillon est préoccupant !
Les coups pleuvent mais le jonc jamais ne rompt.

La longue route sombre des Neuf Sources
L’entraîne en direction du Manoir des Ombres.
Le doux mouton d’or ! Le gai rossignol !
Je me demande ce qu’il a mis dans son cartable
En prévision de son périple souterrain.

Le printemps est arrivé dans les bois et les vallées,
Et même jusqu’aux 7 vallées de l’Obscur Labyrinthe.
Le rossignol dans la cage !Le mouton dans le fourgon !
Que de larmes dans tes yeux, petit Tomino !

Chante, beau rossignol !Vers le bois sous la pluie,
Hurle comme te manque ta petite sœur.
L’écho de tes pleurs résonnera à travers l’Enfer,
La Pivoine des Renards te dévoilera ses atours.

Et le voyage conduit inexorablement Tomino
Par-delà 7 Monts et 7 Vallons Infernaux.
Pour lui souhaiter la bienvenue dans ce dernier Séjour,
Les aiguilles qui tapissent le Mont des Couteaux,
Et déchiquètent la chair en menus lambeaux,
Tracent la route du tout petit Tomino.»

Poème « Tomino no Jigoku » de Saijô Yasô (1892-1970) traduit du japonais par Zoro Astre.


Je poste également la version japonaise, car d'après moi, la traduction ne devrait pas aussi bien marcher que la version originale (si on croit à ces choses là bien sur). Donc, libre à vous de commencer votre apprentissage du japonais avec un petit poème maudit!

トミノの地獄
Tomino no Jigoku

姉は血を吐く、妹(いもと)は火吐く、
ane wa chi wo haku, imoto wa hihaku,
可愛いトミノは 宝玉(たま)を吐く。
kawaii tomino wa tama wo haku
ひとり地獄に落ちゆくトミノ、
hitori jigoku ni ochiyuku tomino,
地獄くらやみ花も無き。
jigoku kurayami hana mo naki.
鞭で叩くはトミノの姉か、
muchi de tataku wa tomino no ane ka,Poeme de tomino 2
鞭の朱総(しゅぶさ)が 気にかかる。
muchi no shuso ga ki ni kakaru.
叩けや叩きやれ叩かずとても、
tatake yatataki yare tatakazu totemo,
無間地獄はひとつみち。
mugen jigoku wa hitotsu michi.
暗い地獄へ案内(あない)をたのむ、
kurai jigoku e anai wo tanomu,
金の羊に、鶯に。
kane no hitsu ni, uguisu ni.
皮の嚢(ふくろ)にやいくらほど入れよ、
kawa no fukuro ni yaikura hodoireyo,
無間地獄の旅支度。
mugen jigoku no tabishitaku.
春が 来て候(そろ)林に谿(たに)に、
haru ga kitesoru hayashi ni tani ni,
暗い地獄谷七曲り。
kurai jigoku tanina namagari.
籠にや鶯、車にや羊、
kagoni yauguisu, kuruma ni yahitsuji,
可愛いトミノの眼にや涙。
kawaii tomino no me niya namida.
啼けよ、鶯、林の雨に
nakeyo, uguisu, hayashi no ame ni
妹恋しと 声かぎり。
imouto koishi to koe ga giri.
啼けば反響(こだま)が地獄にひびき、
nakeba kodama ga jigoku ni hibiki,
狐牡丹の花がさく。
kitsunebotan no hana ga saku.
地獄七山七谿めぐる、
jigoku nanayama nanatani meguru,
可愛いトミノのひとり旅。
kawaii tomino no hitoritabi.
地獄ござらばもて 来てたもれ、
jigoku gozaraba mote kite tamore,
針の御山(おやま)の留針(とめはり)を。
hari no oyama no tomebari wo.
赤い留針だてにはささぬ、
akai tomehari date niwa sasanu,
可愛いトミノのめじるしに。
kawaii tomino no mejirushi ni.


Source : nippon-universe, mindshadow, dark-stories...

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire