Kanashibari

KanashibariAu Japon, le terme Kanashibari (金縛り) veut dire littéralement «maintenu par une étreinte de fer». Kana «Métal», et Shibaru «Lier». Il est associé au fantôme du sommeil...

Au cours de la nuit, la victime est réveillée par un sentiment d'écrasement, comme si quelqu'un ou quelque chose s'appuyait contre elle, l'immobilisant complètement. Bien que conscient, le dormeur ne peut ni bouger ni articuler pour appeler à l'aide. Il sent une présence, un souffle sur son visage, et lorsque la sensation disparaît enfin, et qu'il ouvre les yeux, il peut apercevoir le fantôme sous différentes formes. Certains raconte avoir vu une femme aux cheveux long léviter au dessus de leur lit, d'autres parlent d'une bête sauvage au visage noir leur tenant les bras et les jambes, la gueule grande ouverte devant leur visage. Le Kanashibari peut vous apparaître sous n'importe quelle forme.

Mais en réalité... on sait que le nom Kanashibari est le terme japonais pour désigner la paralysie du sommeil. C'est un trouble dans lequel un individu, à un moment donné de son cycle de sommeil, est tout à fait conscient mais dans l'incapacité de bouger. A cette immobilisation sont souvent associées des hallucinations auditives, et visuelles (présence d'esprit, de monstre, fantôme, mort etc...). La personne est dans l'incapacité d'articuler, de faire la différence entre rêve et réalité. La victime devient de plus en plus paranoïaque.

Kanashibari gintama 2Kanashibari a inspiré le mangaka de Gintama, Hideaki Sorachi, dans l'épisode 47 de la série, le héros pense être possédé par le fantôme en question. Bien sur, l'humour est au rendez-vous.

J'ai également fait des recherches sur la Kanashibari, dans les mangas, et je suis tombé sur une petite histoire (que vous trouverez ici), qui malheureusement, n'est pas traduite en français. Si quelqu'un a des informations supplémentaires, n'hésitez pas à contacter Passion mangas.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire