Hyakki Yagyō

Parade nocturne des 100 demonsHyakki Yagyō (百鬼夜行), aussi appelé « hyakki yakō », se traduit littéralement par « La parade nocturne des 100 démons ». La parade nocturne des 100 démons, est une croyance du folklore japonais, faisant référence a leur démon, les Yokai. Il est dit que chaque année, des centaines de Yokai prennent les rues d'assaut durant les nuit d'été et dévorer ceux qu'ils croisent.

Les Japonais avait tendance a se calfeutrer chez eux a la nuit venu. Les imprudent resté dehors, risquait de perdre rapidement la vie si il n'était pas protéger par un sutra bouddhique (qui agit comme une sorte de talisman, ou encore d'amulette en occident).  La période comprise en deux et trois heures du matin, (dite «entre l'heure du bœuf et du tigre») est réputé pour être particulièrement dangereuse. Hyakki yako 1Les créatures y sont le plus virulentes et dangereuse possible. Il était alors totalement défendu de sortir les nuits d'été pour éviter d'être possédé, ou pire, dévoré.

Si l'on croit l'encyclopédie médiévale japonaise Shūgaishō (拾芥抄), les seules façons d'y échapper si la parade venait à passer près de votre maison, c'est de s'enfermer chez soi certaines nuits spécifiques (en rapport avec le zodiaque chinois), ou de réciter le sortilège suivant :

"KA-TA-SHI-HA-YA, E-KA-SE-NI-KU-RI-NI, TA-ME-RU-SA-KE, TE-E-HI, A-SHI-E-HI, WA-RE-SHI-KO-NI-KE-RI"
カタシハヤ, エカセニクリニ, タメルサケ, テエヒ, アシエヒ, ワレシコニケリ


Hyakki yako 4Du Hyakki Yagyō est tiré l'« Hyakumonogatari Kaidankai » (百物語怪談会, Rassemblement de cent contes fantastiques, aussi appelé Le jeu des 100 contes d'épouvantes), un jeu d'évocation des esprits datant de l'époque Edo.

Hyakki Yagyō est un thème populaire au Japon. L'un des exemples les plus célèbres est le Hyakki Yagyō Zu (百鬼夜行図), un rouleau datant du 16e siècle, visible au temple bouddhiste Shinju-an, à Kyoto. Ils contiennent de multiples détails sur les yokai participant à la parade durant la période Muromach

Toriyama Sekien, un artiste ukiyo-e japonais, a édité entre 1976 et 1984 quatre bestiaires consacrés aux yokai de la parade des démons : Gazu Hyakki Yagyō (画図百鬼夜行, Illustrations La procession des 100 démons), Konjaku Gazu Zoku Hyakki (今昔画図続百鬼, Illustrations 100 démons du passé et du présent), Konjaku Hyakki Shūi (今昔百鬼拾遺, Supplément 100 démons du passé et du présent) et Gazu Hyakki Tsurezure Bukuro (画図百鬼徒然袋, Recueil 100 démons aléatoires). Le Hyakki Yako est le plus souvent dessinés sur des Emakimono, (絵巻物 ), des parchemins se déroulant dans le sens horizontal et décrivant l'histoire. Ils sont d'une très grande valeur au yeux des japonais.


Dans les mangas...

Relégués au rang de superstitions archaïques dans la culture moderne, certain grand du nom on réinventés cette ancienne croyance. Aussi, on retrouve les Yokai, et le Hyakki Yako dans les mangas et anime. Un savoureux mélange de superstitions et de modernité.

PompokoStudio Ghibli, 1994 Pompoko : Jusqu'au milieu du XXe siècle, les tanukis, emprunts d'habitudes frivoles, partageaient aisément leur espace vital avec les paysans. Leur existence était douce et paisible. Mais le gouvernement amorce la construction de la ville nouvelle de Tama. On commence à détruire fermes et forêts. Leur habitat devenu trop étroit, les tanukis jadis prospères et pacifistes se font la guerre, l'enjeu étant de conserver son bout de territoire. Efforts dérisoires car la forêt continue de disparaître... Ici, le film représente une parade nocturne, entièrement organisée par les tanukis eux-mêmes, afin de se venger des humains. 

De Shigeru Mizuki,
- 1959, GeGeGe no Kitarō : Kitaro est un jeune monstre japonais qui aime se réfugier dans les cimetières. Sa race s'appelle Yokai. On dit de lui qu'il est repoussant, à cause de son orbite oculaire gauche qui est vide. La faute à son beau-père, qui le déteste !
Gegege no kitaro- 1980, mon copain le kappa : Sampei est un jeune garçon ordinaire, qui vit seul à la campagne en compagnie de son grand-père, ses parents ayant mystérieusement disparu. Ordinaire, à une petite exception près : il ressemble à un kappa. À l’école, les autres enfants se moquent de lui…
- 1994, Dictionnaire des monstres japonais : Des représentations de yôkai visibles sur des estampes datant de l'époque Edo montrent bien à quel point cette culture des esprits, fantômes, monstres, démons, divinités mineures est présente dans la culture japonaise.

2003, xxxholic de CLAMP : Lycéen, Kimihiro Watanuki est poussé malgré lui par une force étrange qui le fait entrer dans la maison d'une médium, Yûko Ichihara, qui attendait cette visite inéluctable. Face à ses déclarations, Kimihiro reste perplexe, et afin de parer à son scepticisme, la médium lui révèle des détails concernant son passé, notamment un lourd secret lié aux forces occultes. Dans l'épisode 18 de l'anime xxxHolic (Intitulé « Lanterne »), Watanuki et Domeki se retrouvent à participer à la parade des démons (on la retrouve également dans le manga original xxxHolic de Clamp, en France chez Pika). Dans l'épisode 10 de cette même série, les protagonistes joue à une version light de Hyakumonogatari Kaidankai (Les 100 contes d'épouvante). Dans « Pompoko » du studio Ghibli, l'opération fantôme Xxxholicressemble assez à la parade nocturne des 100 démons. Dans le manga « Nurarihyon no Mago » (Le Seigneur des Yōkaï, de Hiroshi Shiibashi, édité en France par Kana), Hyakki Yagyo est un terme utilisé pour désigner le clan yokai et la procession qui se forme derrière le chef lors des sorties.

2009, Secret service, de Fujiwara Cocoa : Ririchiyo Shirakiin a un gros défaut : elle ne peut pas ouvrir la bouche sans dire des choses désagréables aux gens. Sous ses airs revêches, la jeune lycéenne a pourtant un cœur en or, mais après des années passées à n’exister qu’à travers son statut d’héritière d’une riche famille, elle s’est construit une carapace qui l’étouffe. Bien décidée à changer de vie, Ririchiyo vient d’emménager dans la « Maison de Ayakashi », une résidence réservée aux descendants de créatures surnaturelles et d’humains. Ririchiyo va faire face à son destin, et va découvrir qui est véritablement derrière la parade nocturne des 100 démons! La parade qui dans une vie antérieur à tuer tout ce qu'elle aimait. 


Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Commentaires (1)

Yoru
  • 1. Yoru | 13/03/2017

Super article qui m'a bien aidée pour ma présentation en Japonais ( c’était sur les Youkai en général, et j'ai parlé de la parade nocturne des cent démons!) :D

Sankyuu ! Merci beaucoup

Ajouter un commentaire