Joséphine Impératrice

Josephine 3"Joséphine Impératrice" est un shojo manga en 4 volumes édités par Pika en 2013. Il a été scénarisé par Ochiai Kaoru (pas d'autre information à part le fait que c'est une femme) et dessiné par madame Igarashi Yumiko. Spécialisé dans les adaptations (historiques et/ou littéraires), elle a participé au développement et à la popularisation du "shojo" au Japon. Elle est la dessinatrice/auteure de Candy Candy (principalement connu pour son adaptation en anime, diffusé pour la première fois en France dans RécréA2 en 1978, puis rediffusé régulièrement jusqu'en 1996), Mayme Angel (chez Taifu comics), Croque Pockle (chez Taifu), Georgie (chez Tonkam et surtout connu pour l'anime "Lady Georgie", diffusé à partir de 1988 en France dans le Club Dorothée), Anne (chez Taifu), L'épée de Paros (chez Isan Manga), Roméo et Juliette (toujours chez Isan Manga, et adapté de la tragédie de William Shakespeare), Akage no Anne ("Anne la maison aux pignons verts", non édité en France mais disponible en anime, tiré du roman de Lucy Maud Montgomery), Anna Karenina (adaptation du roman de Léon Tolstoï), Madame Bovary (chez Isan Manga, tiré du roman de Gustave Flaubert) et Heidi (chez Glénat, adapté en anime sous le nom de "Heidi, la fille des Alpes"). Il faut savoir qu'elle est la cousine de Satsuki Igarashi (la scénariste du studio CLAMP). Elle a été l'invité du Japan Expo 12e impact, du Japan Tours Festival et en dédicace à la Fnac de Saint Lazare à Lyon en 2015. Elle a eut le droit à plusieurs expositions en France (Galerie AOJI à Lyon et Manga Café V2 à Paris) en 2015, pour fêter ses 45 ans de carrière.

Synopsis : Nous sommes au XVIIIe siècle sur l’île de la Martinique. La jeune Marie Josèphe Rose Tascher de La Pagerie grandit entourée d’une famille aimante. En 1779, à 16 ans, elle quitte son île et sa famille pour Paris où elle épouse Alexandre, vicomte de Beauharnais. Commence alors pour la jeune fille un dur apprentissage de la vie, entre un mari volage qui la délaisse et l’isolement dans un pays qu’elle ne connaît pas ! La jeune femme s’endurcit sans jamais se départir de la bonté et de la générosité qui la caractérise. Elle va bientôt reconquérir sa liberté et son indépendance, mais déjà, les prémices de la Révolution grondent...


Josephine 2Un rapide feuilletage du tome 1, des dessins old school qui m'ont fait penser à Candy Candy (honte à moi, je n'avais même pas fait le rapprochement...Au bucher hérétique!), un résumé romancé sur une période de l'histoire de France qui ne m'attire pas particulièrement et le tour était joué. Non, j'avoue, c'est surtout la bonne affaire que j'ai flairé. On ne laisse pas passer 3 tomes pour 5€, surtout quand les volumes sont en superbe état et que la série est courte. Ainsi a commencé mon aventure "Joséphine". Les illustrations de couverture sont assez jolies et explicites sur la période "empire". J'attends Joséphine et Napoléon. J'attends une love story extrème (vraie ou fausse, je ne sais pas) car c'est un shojo. J'attends à ne pas savoir démêler la romance de la réalité. Mais je n'attendais vraiment pas les autres personnages qui sont importants, ni aux périodes qui précèdes la rencontre entre les 2 personnages connus. Car oui, Joséphine a eu une vie avant d'être impératrice, et oui, le récit est assez détaillé sur ce passé (là où j'attendais un rapide topo pour ne laissé que l'histoire d'amour). J'avoue encore une fois ne pas m'intéressé à l'histoire du 18e et 19e siècle en France, mais j'ai été rapidement fasciné par la série. Les dessins old school dont je ne suis pas fan se sont rapidement estompés pour ne laisser que de l'harmonie et de l'esthétisme. Oui, cette période ne peut être dessinée que dans ce style.


Josephine 1On suit la vie de Joséphine, mais on suit aussi la vie d'Agathon. Il est son âme soeur, son frère, son domestique et son meilleur ami. Chaque séparation est un déchirement et chaque retrouvaille un très grand bonheur. Il est, je pense, l'homme le plus important de cette histoire, surpassant de loin Napoléon. Marie Josèphe Rose Tascher de La Pagerie (qui ne prendra le nom de Beauharnais, puis le prénom de Joséphine que plus tard) est noble et riche même si parfois on a tendance à l'oublier, perdu dans les méandres de l'histoire de France. Aux fastes des fêtes de l'aristocratie se mèle l'esclavagisme, aux robes de bal la misère du Tiers états, aux trahisons les jours heureux... Les bourreaux deviennent martyrs, et les miséreux deviennent assassins. Alors on est triste, mais pour qui ? Ceux qu'on détestaient (l'exemple flagrant est quand même Alexandre de Beauharnais, qui m'a hérissé le poil pendant un certain temps) meurent, et cela nous parait presque injuste. Nombre de fois je me suis dit que Joséphine ne doit pas mourir maintenant (pourtant c'était évident qu'elle vivrait, je ne m'y intéressait pas mais je connais les grandes lignes... Un minimum quoi. J'ai beaucoup aimé retrouver au fil des pages des périodes de l'histoire apprît à l'école (la fuite à Varennes, la Révolution Française, la Terreur, le Directoire...). Il va sans dire que la série est une adaption romancée de cette période donc on a du mal à démêler le vrai du faux (j'ai quand même du mal à croire que Joséphine est été autant éprise de justice... désolée). Petit plus pour le bonus à la fin de chaque tome et les illustrations. 

Comme vous avez pu le constater, j'ai été enthousiasmé par cette série. L'histoire est rondement menée, mêlant joies et drames. L'histoire de France n'est pas toute rose, même si parfois le manga nous le laisser croire. J'ai toujours pensé qu'un bon livre nous fait obligatoirement ressentir des émotions à la lecture, et c'est le cas ici. Madame Igarashi Yumiko, sachez que pour moi, vous êtes désormais l'impératrice de mes lectures Napoléonienne !


Note d'Honami

16/20

Points forts Points faibles
- Un récit vivant
- Un dessin old school qui cadre parfaitement à l'époque
- L'occasion d'en apprendre plus sur les 18e et 19e siècle en France
- Comment démêler la romance et la réalité?

- Une édition un peu trop simple

 

Josephine imperatrice jaquette

Titre : 薔薇のジョゼフィーヌ (Bara no Josephine)
Date de parution : 2013 (2011 au Japon)
Editeur : Pika (Akita Shoten au Japon, publié dans Princess Gold)
Auteur(s) : Ochiai Kaoru (Scénario) / Igarashi Yumiko (Dessin)
Genre : Historique, Romance
Prix : 7€50

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

×