Hanayamata

Hanayamata 4Avec pas moins de 5 mangas à son actif, Hamayubima Sô a su se faire connaitre en France avec son manga Hanayamata. Le mangaka, fait partie d'un cercle de dojinshi sous le nom de Sekitou, il fait notamment des dojinshi sur une série japonaise, de shoot them ups, de type manic shooter (crée par la Team Shanghai Alice, en 1996) du nom de Touhou project.

Résumé : Pour mieux supporter sa vie tristement banale Naru Sekiya, 14 ans, aime rêver à des mondes imaginaires. Jusqu'au soir où elle croise une jeune fille si gracieuse qu'elle semble flotter dans les airs... Serait-ce une fée ? Naru vient tout simplement de rencontrer sa nouvelle camarade de classe Hana. Extravertie, enjouée, spontanée, elle est à l'opposé de Naru... et elle va changer sa vie en l'entraînant dans le monde extraordinaire d'une danse festive japonaise, le Yosakoï !


Hanayamata 2Le manga est édité en France par Doki doki. L'oeuvre est une pure merveille, sur la couverture nous pouvons voir une des «héroines» de cette histoire portant un Yukata rose, costume fréquemment utilisé par les danseurs de Yosakoi, et portant dans ses mains des Narukos, petits clapets en bois avec un manche, que tient généralement le danseur dans chaque main. L'édition n'a pas d'erreurs, la lecture est fluide, sans problème, les traits sont parfaitement imprimés. 

Je déteste au plus haut point la danse. Je trouve cette pratique ridicule. (C'est un avis personnel, j'aime beaucoup regarder les autres danser, mais ça s'arrête là), alors quand Honami m'a conseillé de lire Hanayamata, un manga portant uniquement sur la danse, j'étais un peu réticente. La couverture a eu raison de moi, Naru est trop mignonne! Et... je n'ai pas été déçue.


Hanayamata 1Le Yosakoi! C'est un danse typiquement japonaise des festivals d'été. Il est apparu dans la ville de Kochi en 1954 (d'après wikipédia). C'est une danse très énergique, combinant des mouvements de danse traditionnelle japonaise avec de la musique et des rythmes moderne. Les chorégraphies sont souvent interprétées par un large groupe de personnes. Le Yosakoi se pratique à tous les âges. 

Ici nous retrouvons un groupe de jeunes filles, des collégiennes, qui se lancent dans la folle aventure du Yosakoi. Naru tombe dans l'univers de cette danse, grâce à Hana, une jeune fille débordante d'énergie. Woua! Hana m'a donné envie de rejoindre le groupe et de commencer à apprendre le Yosakoi. Impressionnant! C'est une œuvre simple, sans fioriture. Les filles se sont trouvées une passion commune et elles se donnent à fond! J'ai vraiment adoré. 


Hanayamata 3Le manga n'est pas prise de tête. Elles débutent, trébuchent, font n'importe quoi mais n'abandonnent pas. Le Yosakoi est devenu une vraie passion. Le style graphique colle parfaitement à l'univers du manga, très simple, pur, et magnifique... J'ai été subjugué par cette histoire, si bien que je me suis renseignée sur cette danse qui a fait le tour du monde. (Un groupe de Yosakoi a même été créé à bordeau en 2010). C'est impressionnant. 

Pour moi, c'est un manga vraiment très mignon, qui parle non seulement de la magnificence de la culture japonaise mais aussi de l'amitié qui peu en découdre une passion commune. En bonus, elles sont toutes trop kawaii! 
 


Note de Jeliana 
17/20

Point fort Point faible
- Un graphisme qui colle parfaitement à l'histoire.
- Un thème précis, orchestré avec brio! 
- On a envie d'en apprendre plus sur le Yosakoi.
 

- Certains passages sont un peu tirés par les cheveux!
- On en apprend pas assez sur le Yosakoi, c'est dommage.
- Lenteur entre chaque tome. 

 

Hanayamata volume 1 cover

Titre : ハナヤマタ
Date de parution : 2013 (2011 au Japon)
Éditeur : Doki Doki (Hobunsha au Japon, publié dans Manga Time Kirara Forward)
Auteur(s) : Hamayubima So
Genre : Tranche de vie, Shojo-aï, School life...
Prix : 7€50
Existe en anime : Hanayamata
Bouton acheter amazon

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire