Kid I Luck

Osada Yuko est célèbre dans le milieu du manga pour ses œuvres comme Magara, Toto, ou encore Gear Rally. Aujourd'hui, nous le retrouvons avec Kid I luck, un manga en trois tomes sur un fond d'humour. Le mangaka est un grand fan de Katsuhiro Otomo (Auteur d'Akira), et de Matsumoto Taiyô (Auteur de Straigh et Zero), dont il s'inspire largement. Osada Yuko a à son actif pas moins de quinze mangas.

Résumé : Kinjiro Yaoi est la terreur de son lycée. Bagarreur invétéré et incorrigible tête brûlée, il est du genre à laisser ses poings s’exprimer avec générosité à la moindre occasion. À l’extrême opposé, son amie d’enfance, Kuriko, est la douceur incarnée. Mais peu avant ses 18 ans, une tragédie touche la jeune fille, qui est agressée au retour du lycée… Traumatisée, elle n’a plus la force de retourner en cours et vit enfermée chez elle, complètement coupée du monde extérieur… Kinjiro, de son côté, est rongé par la culpabilité. Lui qui n’a pas été présent pour défendre son amie cherche inlassablement un moyen de la sortir de sa déprime. Sa décision est prise : à l’image de ces comiques professionnels qui faisaient le bonheur de Kuriko avant son agression, il deviendra lui aussi un champion du rire et consacrera son existence à redonner le sourire à son amie ! Mission loin d’être évidente pour notre voyou au grand cœur… qui est doté d’un sens de l’humour catastrophique !


C'était un pari risqué de publier en France Kid I Luck, un manga basé sur l'humour à la japonaise. Mais comme toujours Ki-oon a fait du bon travail! Le manga est vraiment superbe, avec une jaquette en relief comme Scumbag Loser. Un grand bravo aux traducteurs, pour qui les blagues n'ont pas du être facile à retranscrire. Aaah l'humour japonais!

Niveau histoire, le mangaka ne passe pas par quatre chemins, le thème : Le rire. Le héros de Kid I luck, Kinjiro, est un voyou prêt à se battre pour un regard de travers. Il délaisse quelque peu sa meilleure amie, Kuriko, qui finit par se faire agresser en pleine rue. Elle perd goût à la vie, s'enferme dans sa chambre, et refuse de voir ses amis et sa famille. Pour la réconforter, Kinjiro décide de la faire rire.

Le manga a pour thématique l'humour. Sauf que le héros de notre histoire, Kinjiro n'a pas d'humour. C'est un problème, que le mangaka va résoudre avec beaucoup d'humour! Quoi de mieux pour l'aider qu'une adolescente (Yayoi) timide et réservée qui s'avère être Spaghetti rrabbiata, humoriste de talent, grande gagnante d'une émission télé japonaise. Il y a un énorme décalage entre les deux personnages, qui vont devoir apprendre à cohabiter dans leur passion pour l'humour.


En 3 volumes, Osada Yuko nous fournit une histoire totalement épatante, construite et complète, jouant entre pleure et rire, drame et comédie! C'est tout bonnement incroyable. Les personnages sont très bien construits, ils ont une histoire et un caractères propre. Même si on se retrouve avec deux gros clichés, Kinjiro le bagarreur, et Yayoi la fille timide. A partir du moment où on y regarde de plus prêt, on découvre que le voyou n'est pas si bagarreur que ça et que l'adolescente réservée et sans amis, a un humour et une personnalité hors du commun. C'est super plaisant.

C'est un manga japonais, alors ne vous attendez pas à comprendre l'humour. Personnellement; l'humour japonais me dépasse totalement, quoi que cette premier scène dans l'extrait en ligne, lorque l'on voit Yayoi pour la première fois, m'a bien fait rire. On sourit mais... ce n'est pas ce qui nous fera avoir un fou rire monumental, à être plié en deux, comme les personnages du manga. Pour ma part, c'est voir Kinjiro galérer qui m'a beaucoup amusé!

C'est une très bonne série. Certes, la fin est un peu tirée par les cheveux. Quand même, c'est gros, mais étrangement ça passe comme une lettre à la poste... Kinjiro devient amusant (ou presque), Yayoi combat doucement sa timidité (trop mignonnnnne), et Kuriko se remet de ses émotions (Bats toi ma ptite!). Le sujet du manga est traité avec brio, même si nous ne comprenons pas forcement l'humour japonais.

 


Note de Jeliana
14.5/20

Point fort Point faible

- Une histoire totalement épatante, construite et complète.
- Les personnages ont leur propre caractère et leur histoire.
- Le rire! C'est le plus gros point fort d'un manga, même si c'est de l'humour japonais!  

- Un quatrième tome aurait pu nous parler du «après».
- On ne comprend pas forcement l'humour japonais. 
- La raison du pourquoi (ceux qui ont lu comprendrons) est totalement délurée!  

 

Kid i luck

Titre : キッド アイ ラック!
Date de parution : 2014 (2012 au Japon)
Éditeur : Ki-oon (Square Enix au Japon, publié dans Young Gangan)
Auteur(s) : Osada Yuko
Genre : Action, comédie, drame, tranche de vie, sschool life 
Prix : 7€90
Preview : KidILuck
Bouton acheter amazon

 

1 vote. Moyenne 4.00 sur 5.

Ajouter un commentaire

×