Princesse Mononoké

Hayao Miyazaki est le cofondateur du studio Ghibli, studio dont vous avez forcement entendu parler. Il est dessinateur, réalisateur et scénariste de films d'animation. C'est en 1999 qu'il se fait connaître dans le monde entier avec la sortie de Princesse Mononoké, un de ses plus grands chef d'oeuvre. Il travaille souvent sur des mêmes bases, ou ses protagoniste très souvent des femmes, (comme dans Le voyage de Chihiro, Mon voisin Totoro, Le château ambulant, Nausicaä et la vallée du vent etc...) sont fortes et indépendantes. Elles sont souvent aussi confrontées à la guerre. En 2013, Miyazaki décide de se retirer du monde du manga en prenant sa retraite, cependant en 2016 le réalisateur une nouvelle animation avec Boro la petite chenille.  
 
Miyazaki
 

Résumé : Au XVe siècle, durant l'ère Muromachi, la forêt japonaise, jadis protégée par des animaux géants, se dépeuple à cause de l'homme. Un sanglier transformé en démon dévastateur en sort et attaque le village d'Ashitaka, futur chef du clan Emishi. Touché par le sanglier qu'il a tué, celui-ci est forcé de partir à la recherche du dieu Cerf pour lever la malédiction qui lui gangrène le bras.


 

Un travail de titan. J'ai appris sur Wikipédia que l'histoire fut dessinée en grande partie à la main. L'infographie ( création d'images numériques assistée par ordinateur) à été utilisé sur quelques scènes (celles où le bras d'Ashitaka le possède, montrant les vers démoniaques). L'oeuvre mêle infographie et dessins traditionnels. Miayazaki a personnellement vérifié chacun des 144k cellulos (feuille plastique transparente d'acétate de cellulose sur laquelle on peint à la main les différents éléments d'un dessin animé) de l'anime, et en a redessiné environ 80k. Parlons de l'arengement musicale. Chaque fois que j'entend les premières notes de Mononoké, un frisson parcourt tout mon corps, j'en pleurerais. L'oeuvre n'en est que plus belle. (Princess Mononoke - Joe Hisaishi in Budokan).

C'est une visite de l'ancienne forêt de Yakushima et les montagnes de Shirakami-Sanchi qui a donné l'inspiration à Miyazaki pour les décors de Mononoké. Lors de mon voyage au Japon, alors que nous étions en train de visiter la forêt, ma camarade de chambre et moi même avons eu la même réflexion «On va bientôt voir un sylvain, c'est obligé...». La guide nous a alors expliqué que l'auteur s'était inspiré de ses lieux pour ses œuvres. Bluffant n'est-ce pas?! Mononoké est fidèle à cette fameuse foret et nous n'avons pas mis longtemps à nous en rendre compte. C'est pour dire le génie du mangaka. 

Momonoke


Comme dans beaucoup de ses œuvres, les hommes sont en guerre. Une guerre interminable entre les hommes et les monstres vivant dans la foret. En essayant de détruire les Dieux, les Hommes vont se détruire eux même. C'est a Mononoké de remettre les choses en place, elle doit gagner cette guerre pour sauver les loups, les sangliers et tous les autres animaux vivant en haut de ces montagnes. Princesse Mononoké nous parle d'un sujet que nous connaissons bien, la guerre, la souffrance, la possession... la destruction. Alors que les hommes et les animaux pourraient vivre en paix!

Les personnages de Miyazaki sont toujours incroyables. Ashitaka est un garçon mélancolique, il fut maudit pour avoir protégé son villages en tuant le Tatari-gami (le sanglier devenu fou). Il fut obligé de quitter son village, et de parcourir le monde, avec l'espoir de détruire sa malédiction. Mononoké n'est pas en reste, élevée par des loups, la jeune femme est d'une force incroyable. C'est un personnage robuste, prêt à tout pour arriver à ses fins. Elle devient attachante au fil de l'histoire, et même après la guerre, elle ne se décide pas à vivre comme les Hommes. C'est une louve.

Mononke


Dans mon esprit, Mononoké n'a absolument pas vieilli. Je l'ai regardé pour la première fois étant enfant, avec ma sœur aînée. Et je l'ai regardé ensuite avec ma sœur cadette, des années plus tard. Je n'ai jamais vu un film vieillir aussi bien que Princesse Mononoké. Il nous confronte au même sujet d'actualité, que ce soit en 1997 à sa sortie, jusqu'à nos jours. Le monde n'a pas changé. Il n'a rien appris. Princesse Mononké est une œuvre tout bonnement incroyable. Miyazaki est un dieu en matière d'animation japonaise, et son génie n'est certainement plus à prouver. C'est un film d'animation que je regarde encore aujourd'hui, sans me lasser. Je le montrerais à mes enfants c'est certain.


Note de Jeliana
Impossible de mettre une note à la perfection.

Point fort Point faible
- Une oeuvre intemporelle, elle ne vieillira jamais!
- Oeuvre qui nous donne une belle leçon d'humilité.
- Une musicalité en racord avec le film. J'en ai des frissons. 
- Le trailer ne fait pas honneur au film!

 

 

Princesse mononoké

Titre orignal :もののけ姫
Pays : Japon
Sortie :  12 juillet 1997
Durée : 134 minutes
Studio : Studio Ghibli
Réalisateur : Hayao Miyazaki
Compositeur : Joe Hisaishi
Genre : Fantastique, avanture, drame, fiction...
Bouton acheter amazon

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

×