The forest

Sorti de l'imagination de Sarah Cornwell, Nick Antosca et Ben Ketai, the forest voit le jour en 2016, réalisé par Jason zada. Connu depuis 2011 pour son film Take this lollipop, basé sur les méfaits du web, plus particulièrement sur le réseau social Facebook, il revient cette année avec une œuvre intense, se déroulant dans la forêt d'Aokigahara au Japon. La forêt des suicides.

Résumé : Sara Price, une jeune américaine enquête sur la disparition mystérieuse de sa sœur jumelle, Jess. Elle est bientôt amenée à entrer dans la forêt d'Aokigahara, au Japon, celle où les gens partent finir leurs vies...


 

Connue depuis des lustres pour être la forêt du suicide, Aokigahara est de loin la forêt la plus controversée du monde. On dit que les fantômes des âmes des suicidés rodent encore et ne se privent pas de jouer avec vous jusqu'à la mort. Ah! C'est gai tout ça. Entre les septiques et ceux persuadés que des forces obscures vivent dans cette forêt, en faire un film n'était plus qu'une question de temps et d'argent.

The forest 1Posons le décor. Sara veut retrouver sa jumelle présumée morte après être entrée dans Aokigahara pour la nuit, elle décide de la chercher à son tour accompagnée par un inconnu (Aiden). Pour ma part, vous ne me ferez dormir sous aucun prétexte à Aokigahara (et dans aucune autre forêt d'ailleurs), pas que je crois dur comme fer en ces choses, mais on ne sait jamais ce qui peut se passer à des kilomètres de la civilisation, (bêtes sauvages, tueurs psychopathes etc...) Brr... Jamais!

Elle entre dans cette forêt malgré les innombrables mises en garde des japonais qu'elle croise (tous bilingue d'ailleurs), et décide d'y passer la nuit. Bim! Mais même pour sauver ma sœur, je ne resterais pas dans cette forêt en pleine nuit, et... ma soeur non plus d'ailleurs! J'ai beaucoup aimé ce film non pas pour l'horreur (qui n'est pas si terrible) mais pour le point de vue des étrangers sur cette forêt.


Aokigahara est remplie de Yurei, les esprits les plus malfaisants japonais. Des âmes tourmentés qui n'hésitent pas à tuer sans pitié. Pour nous autres étrangers, Aokigahara n'a pas l'air si effrayante. The forest 2Après tout il n'y a ni Yokai, ni Yurei dans notre pays, et Sara ne semble pas croire à la menace : la forêt est dense, pleine de trous et de branches cassées, c'est une simple forêt... Que nenni! Elle a été mise en garde une centaine de fois, mais n'y a pas prêté attention. Ça lui sera fatal.

Les étrangers ont tendance à ne pas écouter les règles lorsqu'ils partent en vacances. Beaucoup se sont égarés dans cette forêt, où il est presque impossible de sortir. Le fait que les corps ne soient que rarement retrouvés, aggrave le mystère de cette foret. Pour un film d'horreur, The forest est classé dans les «pas mal à regarder une ou deux fois». J'aurais aimé en apprendre d'avantage sur cette forêt, pour aggraver l'effet dramatique. Mais l'histoire de base est plutôt cool!


Note de Jeliana
14.5/20

Point fort Point faible

- J'aime bien la représentation des Yurei.
- Les acteurs sont plutôt pas mal!
- J'ai aimé le point de vue "Gajin" sur la forêt.

- Manque d'information sur Aokigahara.
- J'aurais préféré qu'elle rencontre un japonais!
- Une fin un peu trop... rapide! Il manque le "après"...

 

The forest

Titre orignal : The forest
Pays : Amerique
Date de sortie : 7 Janvier 2016
Réalisateurs : Jason Zada
Scénaristes : Nick Antosca, Ben Ketai, Sarah Cornwell
Genre : Horreur, épouvante
Acteurs principaux : Nathalie dormer (Sara/Jess), Taylor Kinney (Aiden),  Yukiyoshi Ozawa (Michi).

 

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire

×