Mémoires d'une Geisha

Mémoires d'une Geisha est un film Sino-américain réalisé par Rob Marshall. Sorti en 2005, c'est l'adaptation du fameux roman américain Geisha, d'Arthur Golden, comptant l'histoire de la Geisha Sayuri. Cette œuvre, tirée de la plus grande tradition japonaise, est totalement fictive. 

Résumé : Quelques années avant la Seconde Guerre mondiale, Chiyo, une petite fille japonaise, est arrachée à sa famille pauvre pour aller travailler comme servante dans une maison de geishas. En grandissant, elle se plie avec docilité à l'initiation difficile qui fera d'elle une vraie geisha. Elle triomphe des pièges que lui tend sa rivale, la fourbe Hatsumomo et devient, après des années de travail, la légendaire geisha Sayuri. Très belle, épanouie dans son art, Sayuri fascine les hommes les plus puissants. Mais celle qui n'a plus le droit d'aimer reste hantée par l'amour qu'elle porte, en secret, au seul homme qu'elle ne peut atteindre...


 

Depuis quelques années, je voue une certaine admiration aux Geishas. Leurs tenues, leurs coutumes, leurs cultures, elles sont le cœur de l'ancien japon. J'ai avant tout lu le livre, et je n'en ai pas été du tout déçue. On y découvre la vie d'une apprentie Geisha, son apprentissage, son évolution, son caractère. C'est un monde encore trop peu accessible pour nous autre occidentaux. L'œuvre Memoires d une geisha 3d'Arthur Golden est une pure fiction, mais c'est une grande geisha de Kyōto, Mineko Iwasaki, qui s'est retirée du métier à 29 ans et qui lui a longuement raconté son expérience. 

Mémoires d'une Geisha est une fiction très réaliste. On en vient à détester Hatsumomo, la rivale de Sayuri, et à adorer cette petite fille crasseuse venant d'un petit village de pêcheurs. L'adaptation de Rob Marshall a essayé d'être la plus fidèle possible à l'œuvre originale mais... le film n'est pour moi pas à la hauteur de son auteur. Plusieurs scènes cruciales ont été enlevés, et certains personnages son complètement transformés. Ça m'a vraiment déçue!

Le film est une collaboration américaine et chinoise. Aussi les acteurs sont majoritairement chinois, et mine de rien... ça se voit (d'ailleurs, le film a été boudé des Japonais et censuré par la chine à sa sortie en salle). Les actrices qui jouent Sayuri, Hatsumomo et Mameha sont toutes de très très belles femmes, mais pas de belles Geishas. Je n'ai pas eu ce même frisson en les contemplant que celui que j'ai lorsque je regarde un reportage sur de vraies Geishas Japonaises! 


Parlons de Nobu. Il est un des personnages masculins les plus importants, ici j'ai l'impression qu'il est relayé au second plan après le président. Ce qui m'a le plus choqué?! Le voir avec ses deux Memoires d une geisha 2bras... Venons en a Hatsumomo, la Geisha en chef et peste mondiale, qui je dois bien l'avouer est beaucoup plus impressionnante dans le film que dans le livre. Sayuri dit en la voyant quitter le foyer pour la dernière fois qu'elle ne l'avait encore jamais vue les cheveux détachés, hors dans le film les Geishas ne portent pas du tout la coiffure traditionnelle. Et ce n'est pas tout, les Geishas sont très superstitieuses, elles consultent tout le temps leur almanachs, or dans le film, on en entend pas ou peu parler!

J'ai aussi été déçue de rater quelques scènes cruciales pour moi. Sa maison ivre! Son père les vendant sans aucun remord à Monsieur Tanaka! J'aurais aimé la voir aussi à l'école apprendre l'art de la danse, la musique, celui de porter le kimono. Aussi, au début de la guerre, le danma de Sayuri est un générale, qui leur permet de garder leurs biens, il apparaît peu souvent. Aussi, il manque la toute fin du roman, New York, sa vie avec le président... 


Memoires d une geisha 1Mon avis n'est pas totalement négatif. J'ai adoré l'actrice qui joue Madame Nitta! Je l'imaginais exactement comme ça, sournoise et très intelligente. Le président, même si je le voyais plutôt ressembler au colonel Harland Sanders, fondateur de l'enseigne KFC, (Oui oui, il est japonais... je sais), j'ai adoré son jeu d'acteur, calme est très prévenant, (je l'imaginais quand même plus vieux, il ne semble pas avoir veilli depuis sa première rencontre avec Sayuri...). 

Quand on a lu l'œuvre originale, le film semble dépourvu de beaucoup trop de choses. J'aurais aimé en apprendre autant sur les Geishas qu'à ma lecture, qu'il nous transporte dans ce monde incroyable. Le film s'est plus concentré sur les personnages que sur l'aspect culturel de l'oeuvre. Le fait que les acteurs ne soient pas japonais est un gros problème en soi! Bien entendu, les personnes n'ayant pas eu la chance de lire le livre, auront beaucoup plus de chance d'aimer le film. 


Note de Jeliana
14.5/20

Point fort Point faible

- L'histoire originale est un pur chef d'œuvre.
- Les actrices, même non japonaises, sont très belles.
- C'est une belle histoire d'amour.
- Les décors, les costumes, la musique et la mise en scène.
- Si on ne lit pas le livre, le film est très bien.

- Des actricses non japonaises pour représenter des Geishas.
- Il manque trop de scènes importantes!
- On en apprend pas assez sur les Geishas, thème principal du film!
- Modification de certaines personnes... Nobu et son bras hein!
- Et la fin?! Ceux qui n'ont pas lu le livre, ont raté beaucoup de choses.
 

 

Memoires d une geisha

Titre orignal : Memoirs of a Geisha
Pays : Amerique et Chine
Date de sortie : 29 novembre 2005 (Chine/Tokyo), 23 décembre 2005 (Etat unis), 1er mars 2006 (France)
Réalisateur(s) : Rob Marshall
Scénariste(s) : Robin Swicord
Poducteur(s) :  Lucy Fisher, Douglas Wick et Steven Spielberg
Adaptation : Tiré du roman américain Geisha, d'Arthur Golden.
Acteurs principaux : Zhang Ziyi (Sayuri), Gong Li (Hatsumomo), Michelle Yeoh (Mameha), Ken Watanabe (le Président), Kôji Yakusho (Nobu), Youki Kudoh (Pumpkin), Randall Duk Kim (le docteur Crab).

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

×