Nouveautés du mois : Avril 2016

  • Par honami
  • Le 30/03/2016
  • Commentaires (0)

Poursuivons les "Nouveautés du mois" avec les sorties d'avril 2016. Sur les 140 volumes édités, il y a 25 nouveautés.

Les 25 nouveautés : 1 hentai, 9 seinen, 6 shojo, 8 shonen et 1 yaoi

Les 140 volumes : 1 hentai, 3 josei, 39 seinen (dont 1 nouvelle édition, 1 édition deluxe), 30 shojo (dont 1 collector, 1 édition deluxe), 63 shonen (dont 2 édition deluxe, 1 édition colossale), 3 yaoi, 1 yuri

Les éditeurs des 140 volumes : Akata (7), Asuka (1), Black Box (8), Casterman (3), Delcourt (6), Doki-doki (5), Glénat (13), Ihmo (1), Isan manga (1), Kana (13), Kazé (11), Ki-oon (8), Komikku (6), Kotoji (1), Kurokawa (8), nobi nobi! (2), Ototo (2), Panini (8), Pika (18), Soleil (8), Taifu comics (4), Tonkam (6)

La collection "100% Hentai - Sans Interdits" de Taifu comics s'enrichit d'un nouveau one shot, "Lovers color" de Linda (connu par les fans du genre pour ses titres "Wives Color" et "Partenaires particulières", dans la même collection).


Avec "Bienvenue chez Protect" de Suzuki Miso, une série en 3 tomes, Akata nous fait découvrir une tranche de vie sociale à travers une jeune fille en stage dans une boîte spécialisé en médias numériques (A travers le résumé, une question est posée : et si le numérique était l'avenir du manga?).

Black box, avec une sortie de 4 tomes en simultané, nous présente "Le monde de Ran", un seinen emplit de magie d'Irie Aki (déjà connus en France pour "École Bleue" chez Kana en 2008). Nous suivrons les aventures de la famille Uruma, des sorciers très puissants, et particulièrement de la benjamine de la famille Ran, une fillette obstinée et facétieuse.

Halycon lunchAvec "Halcyon Lunch" de Samura Hiroaki (Snegurochka, Manga of the Dead, L'Habitant de l'infini...), Casterman joue la prudence avec une série en 2 volumes d'un mangaka connu pour la qualité et l'originalité de ses oeuvres. Dans celui-ci, nous suivrons le quotidien d'un quadragénaire sans abri, qui lutte pour se nourrir. Il va alors faire la connaissance d'une mystérieuse jeune fille qui mange tout ce qu'elle trouve...

Delcourt nous présente "Draw", un seinen mi-horrifique, mi-romantique de Okuse Saki (scénariste de "Daydream" chez Panini et auteur de "Bloodsucker" chez Kabuto). Un jeune homme est amoureux d'une jeune fille de sa classe. Celle-ci se révèle en fait une sorcière blanche qui apaise les âmes des mourants. Arrive une seconde jeune fille, une sorcière noire qui se nourrit de la force vitale des humains. S'ensuit alors un triangle amoureux (que nous espérons pas trop classique).

On arrive dans du "très lourd" avec l'édition de "La grande invasion mongole" chez Imho. Le très décalé Kago Shintaro ("Anamorphosis", "Fraction", "Carnets de massacre", "Une collision accidentelle sur le chemin de l'école peut-elle donner lieu à un baiser ?") s'attelle cette fois (sans jeu de mots) à l'histoire des chevaux de Mongolie (créature dites, sans tête, que les braves guerriers de Temudjin capturaient en tranchant tout simplement les mains des géants des steppes). De la bataille de la Somme à Gengis Khan, en passant par la révolution industrielle, découvrez l'Histoire façon Shintaro Kago.

Chez Komikku nous avons d'abord "Damned Master", scénarisé par UNI et dessiné par Katayama Shuu, un thriller teinté d'occultisme mettant en scène un jeune homme souffrant de troubles du sommeil. Vient ensuite "Otome Sensou", un ecchi-dramatico-historique (oui oui, vous avez bien lu), de Ohnishi Kouichi (pour info, l'auteur écrit des hentai sous le pseudo de Azuma Kenji et il est spécialisé dans les mangas "historiques"). Nous y suivrons Sharka, une jeune fille qui voit sa famille et son village se faire massacrer en 1420 par l'armée de Heinrich von Strakonice. Laissée pour morte après un viol, elle est recueillie par le chef d'une armée de mercenaires, qui va l'entrainer à devenir un soldat. Elle n'aura qu'un seul but : se venger.

Attention les yeux : à grand renfort de pub et de WTF, Kurokawa nous balance un manga sur le thème des hémoroïdes... Mais pas que ! "Anus Beauté", de Ohmi Takeshi, raconte l'histoire de Mitsuki Yakushiji, un lycéen on ne peut plus normal en apparence mais qui la nuit, combat les démons. Alors qu'il pensait en avoir tué un, il devient son hôte et celui-ci lui inflige des hémorroïdes! Allez voir le médecin ? Jamais ! L'éditeur n'a pas que ça dans son escarcelle puisque nous sommes gratifiés aussi de "Drakengard - Destinées Écarlates", un seinen fantasy tiré de la saga "Drakengard", un beat them all de Square Enix. Le manga en 3 tomes est issu de la collaboration d'un dessinateur coréen, ZET et de deux scénaristes japonais Eishima Jun et Yoko Taro.


Me myself himAkata frappe "fort" avec "Ugly Princess", de la talentueuse Aida Natsumi (la mangaka de "Switch girl", "C.L.A.S.S". et "Virgin Complex"!), un shojo remplit de complexes et d'humour que vous pourrez retrouver en édition simple ou en édition collector (avec en bonus : une couverture originale, des pages couleurs, une interview inédite de Natsumi Aida et son éditrice et un vernis sélectif).

Glénat nous édite 2 shojo romantique en avril. "12 ans", de Maita Nao parle du passage de l'enfance à l'adolescence (sachez qu'il existe une série de 8 OAV, "12-sai.", qui date de 2014). "Masked Noise", de Ryoko Fukuyama ("Monochrome Animals" et "Nosatsu Junkie") est un triangle amoureux sur font musical.

Pika nous gratifie de "Me, Myself & Him", un shojo de Kajiyama Mika (Neo Angelique, adapté en anime) qui a l'air plutôt drôle (et qui pourrait virer parfois sur un shonen-ai non?). Chouko et Hayate Hanamura, des jumeaux atypiques composés d'une soeur qui se comporte en princesse et d'un frère surprotecteur, se disputent à propos d'un rendez-vous avec Hajime Tsukiyono (le prince du lycée). En se chamaillant, ils chutent tous deux dans l'escalier. Rien de grave à part peut-être le fait qu'ils ont échangé de corps !

Avec "Teach me love" d'Hibiki Ai, Soleil ose un shojo érotique dans sa collection classique. La couverture, très explicite, nous montre les 2 personnages principaux dans une position très... suggestive je dois dire ! Mahiro, un jeune lycéen très populaire, voit son père se remarier avec la mère de Rei Sadaoka, une jeune fille de sa classe, studieuse et sérieuse. Ils devront cohabiter ensemble mais Mahiro apprendra rapidement que les apparences sont souvent trompeuses.


Black box continue sur sa lancé avec un recueil d'histoires courtes horrifique, "Insomnia" de Hokazono Masaya (connu pour "Inugami", "Freak Island" et "Girlfriend" chez Delcourt, "Emerging" chez Kurokawa, ""Manga of the Dead" chez Tonkam, "Hurlements" chez Black box). 20 nuits, 20 histoires terrifiantes de Masaya Hokazan...

Doki Doki nous offre 2 tomes simultanés de "Lost seven", dessiné par le manhwaga Ko Ya Seong (The Innocent chez Ki-oon) et scénarisé par Nakashima Kazuki (scénariste des mangas "Kill la Kill", "Gurren Lagann" et "Yamikagishi", il a également travaillé sur de nombreux animes comme "Oh! Edo Rocket", "Tengen Toppa Gurren-Lagann", "Nodame Cantabile Finale"...). La série, terminé en 4 tomes, nous racontent une histoire de Blanche neige, de miroir magique et de reine Rose très atypique !

Gen d hiroshimaAvec "Hinomaru Sumo" de Kawada, j'ai comme l'impression que Glénat tente de nous lancer une série à la "Hajime no Ippo" version sumo. Hinomaru, le gringalet du club de sumo, arrivera-t-il a le grade suprême de yokozuna ?

Isan Manga frappe très fort avec l'édition de "Gen d'Hiroshima", l'une des oeuvres fondatrices du manga, de Nakazawa Keiji. Récit presqu' autobiographique, le manga nous entraine vers les Nakaoka, une famille persécutée par le quartier car pacifiste, à la veille du largage de la bombe atomique du 6 août 1945 à Hiroshima. Véritable leçon d'histoire, l'auteur force sur le fait que se reconstruire après un drame est une nécessité. Madhouse l'a adapté en en 2 longs métrages animés en 1983 et en 1986 ("Hadashi no Gen", pour ceux qui serait intéressé).

Suite au succés de l'anime "Kekkai Sensen" en 2015, Pika lance une valeur sûre, "Blood Blockade Battlefront" de Nightow Yasuhiro (Trigun), manga qui a inspiré la série. New York est rebaptisé Jerusalem’s Lot (ça me rappelle Stephen King tiens...) suite à l'apparition d'une brèche en plein milieu de la ville, ouvrant un passage entre la Terre et le monde des morts, piégeant les humains et les démons ensemble dans une bulle impénétrable. S'ensuiventl'anarchie et le chaos. Les agents de Libra sont mandatés pourempêcher un groupe d'humains sans scrupules de percer la bulle et de répondre la folie du nouveau Jerusalem sur toute la Terre.

Ki-oon nous édite 2 tomes simultanés de son nouveau shonen, "My hero Academia" d'Horikoshi Kohei (auteure de "Crazy Zoo" chez Delcourt). Au moment où les êtres humains sont presque tous dotés de pouvoirs, nous suivons les aventures de Izuku Midoriya, un jeune homme qui en est dépourvu ! A l'ère des blockbusters Marvel, on peut se demander où va le monde !

En avril, nous avons droit aussi à "Seven Short Stories", un OS avec 7 histoires courtes dont (attention les yeux) l'épisode pilote de la série "Seven Deadly Sins"! Le manga, de Suzuki Nakaba, est édité chez Pika.

Une des (nombreuses) bonnes surprises d'avril, c'est l'édition de "Rohan Kishibe" chez Tonkam. L'OS met en scène Rohan Kishibe, l'un des personnages de JoJo's Bizarre Adventure (qui apparait uniquement dans la 4ème partie, Diamond is Unbreakable). Nul besoin de vous présenter l'auteur, Araki Hirohiko!


Terminons les nouveautés du mois avec "Brother Shuffle!", un one shot de Mishima Kazuhiko ("Lover's Doll", chez Asuka) chez Taifu. Deux frères. Haruki est grand, costaud et populaire. Mafuyu est petit, chétif et aime les choses kawaii. Classique ? Oui, jusqu'à ce qu'ils échangent de corps ! Haruki devient mignon et Mafuyu devient un bad boy. Comment vont-ils arriver à vivre dans la peau de l'autre ?

Ajouter un commentaire